Fixer son TJM : 10 conseils précieux

21 juillet 2020

Lorsque l’on travaille à son compte, le statut change. Ainsi, on quitte le statut de salarié pour adopter celui de travailleur indépendant. Si le travail indépendant permet de devenir son propre patron, il n’y a malheureusement pas de salaire fixe. De ce fait, avant de décrocher ses premières missions, il faudra déterminer un TJM. Alors, comment déterminer son TJM en plus d’avec un simulateur ? Voici 10 conseils pour fixer son TJM quand on est indépendant.

Quand on travaille en freelance le plus dur est de bien estimer son travail. Faut-il ensuite facturer à la journée, à l’heure ou encore à la mission ? Fixer son TJM, alors qu’avant on avait un salaire fixe peut s’avérer un véritable casse-tête.

Choisir entre un TJM, THM ou un forfait

Dans le monde du freelance, le THM (taux horaire moyen) est bien moins courant que le TJM (Taux journalier Moyen). Il n’est appliqué que si une mission ne porte que sur quelques heures.

Avant toute chose, il conviendra donc de prendre en compte sa méthode de fonctionnement. Avant de répondre à une entreprise cliente, il faut décider comment on va facturer.

Fixer son TJM en fonction de la concurrence

L’étude de la concurrence et du marché est primordiale pour fixer son TJM. En effet, il convient de faire un benchmark pour vous positionner. Quel est le TJM proposé en région ? Quel TJM affiche un freelance avec le même nombre de missions et d’expérience? Comme pour une entreprise Lambda, il conviendra de faire son étude de marché. Ainsi, les informations permettent de fixer son TJM pour pouvoir obtenir des missions intéressantes.

Fixer son TJM pour que l’activité soit rentable.

Outre savoir ce qui se fait sur le marché, il faut fixer son TJM pour que l’activité soit rentable. De fait, il convient d’estimer les charges sociales et les cotisations obligatoires. Il faut déterminer tout ce qui peut se révéler être une charge. Enfin, il faudra pendre en compte le nombre de jours travaillés, sans oublié d’intégrer les “congés payés”. Comme il est souvent difficile d’estimer son TJM à partir de son ancien salaire, mieux vaut utiliser un simulateur.

Faire une évaluation de son travail pour déterminer son TJM

La partie la plus juste pour fixer son TJM est de faire une estimation de son travail. Cependant, celle-ci soit être très réaliste et doit tenir compte de nombreux éléments :

  • Les tâches qui ne sont pas inhérentes à vos services de consultant freelance.  Comptabilité, administratif, commercial pour décrocher une mission. Prendre en compte que certaines taches sont chronophages.
  • Le travail qui ne produit pas de chiffre d’affaires. Par exemple, la veille technologique, l’entretien du site internet, la recherche de missions.
  • Les frais de missions et de fonctionnement. Si un consultant freelance n’a pratiquement pas de charges, il a cependant des frais de fonctionnement. Electricité, abonnement internet, téléphone. Ces éléments doivent êtres pris en compte pour fixer le TJM.

Utiliser un simulateur de salaire

Fixer son TJM est parfois difficile, car il n’y a pas assez de visibilité sur ce qui va produire un revenu net. Utiliser un simulateur de salaire permet de bien se simplifier la tâche. En effet, celui-ci permet d’obtenir très rapidement et facilement les éléments suivants :

  • Fixer son TJM en fonction du chiffre d’affaires à atteindre
  • Prendre en compte les statuts. En effet, selon que vous soyez auto-entrepreneur ou autre, il faudra rajouter des %
  • Obtenir une estimation des bénéfices éventuels et des impôts à payer
  • Obtenir le montant des charges à payer selon le chiffre d’affaires
  • Intégrer des congés payés. Quand on travaille à son compte, on ne relève pas du régime des salariés. De fait, on ne bénéficie pas de congés payés. Il convient donc de les rajouter dans son TJM.

Si tous ces éléments vous paraissent compliqués à définir et à mettre en place, il est possible d’opter pour le portage salarial. Ce statut permet au travailleur indépendant de continuer à travailler à domicile tout en ayant le statut de salarié porté. On transforme le TJM en salaire fixe et le salarié porté bénéficie du régime normal et des congés payés. Par ailleurs, déchargé de toute gestion administrative, sa rentabilité augmente.

Fixer son TJM en fonction du nombre de jours travaillés

Pour fixer son TJM, il convient également de déterminer le nombre de jours travaillés. En effet, si un salarié est payé à l’heure, un consultant indépendant se rémunère au jour travaillé. Ainsi, pour déterminer son Taux journalier moyen, il convient de savoir convient de jour il travaille dans l’année.

Pour un travailleur indépendant, il faut compter entre 219 et 229 jours dans l’année. Il faudra alors, partir de votre rémunération annuelle divisée par le nombre de jours travaillés. Attention toute fois à ne pas oublier les congés payés. Aussi, pour parer aux congés payés et éventuels jours maladie, mieux vaut diminuer le nombre de jours que vous travaillez. De ce fait, pour fixer son TJM, mieux vaut prendre en compte entre 190 et 195 jours travaillés. 

En augmentant votre taux journalier moyen, vous pouvez ainsi, absorber le manque à gagner que causent des jours non travaillés.

Prendre en considération le client pour fixer son TJM

Même si vous avez fixé votre TJM au plus juste et selon vos critères, il arrive que celui-ci varie. En effet, d’ailleurs c’est pour cela qu’il faut garder le terme moyen. De fait,  pour des missions intéressantes, il faudra parfois pendre en considération le client pour fixer son TJM. Une fois votre tarif établi, celui-ci peut varier en fonction des critères suivants : 

  • Vous décrochez une mission avec une grosse entreprise : le budget de votre mission n’est pas nécessairement un soucis. Dans ce cas, vous pouvez vous permettre d’augmenter un peu votre TJM.
  • L’entreprise cliente qui vous passe la commande n’a pas beaucoup de ressources : dans ce cas, ajustez au mieux votre TJM. Essayez de faire dans une fourchette basse. Cela vous permettra peut-être d’assurer votre mission.
  • Vous travaillez régulièrement avec ce client : essayez de trouver un TJM qui convient aux 2 parties. C’est ce qui vous permettra d’obtenir de la régularité
  • Vous travaillez dans une configuration de sous-traitance avec agence. Établissez un TJM pour des missions courtes et l’autre pour des missions longues.

Afin de pouvoir fixer votre TJM en fonction de votre client, il convient de déterminer plusieurs TJM. Déterminez le TJM minimum qui vous permettra d’absorber toutes vos charges. Trouvez un TJM confortable pour vos clients réguliers et qui permettra d’accorder une petite remise. Enfin, ayez un TJM fort pour les missions urgentes, qui demandent une expertise ou pour les gros budgets.

Réactualiser votre TJM au besoin

Pour bien fixer son TJM, il faut prendre en considération votre évolution. Ainsi, chaque année vous devrez réévaluer votre TJM. Pour ce faire, il sera bon de vous poser des questions : 

  • Votre TJM correspond-t-il toujours à la valeur du marché ? En effet, il sera bon de refaire une petite étude de marché pour vous positionner.
  • Votre TJM est-il toujours en adéquation avec votre expertise ? Avez-vous développé d’autres compétences
  • Votre ancienneté dans la profession est-elle toujours la même ? N’êtes-vous pas désormais passé dans la catégorie des seniors ?

Fixer son TJM en fonction des tâches exécutées

Vous proposez plusieurs types de prestations ? Alors, dans ce cas vous pouvez fixer plusieurs TJM. En effet, il conviendra de déterminer un TJM en fonction des prestations. Celles qui demandent une expertise poussée peuvent avoir un TJM élevé. Un graphiste freelance peut avoir un TJM différent selon qu’il crée une identité visuelle complète ou juste la modification d’un logo. Pour un consultant digital, la réalisation d’un audit marketing complet avec analyse et recommandation, ne sera pas la même qu’un plan de communication.

Fixer en TJM en fonction de la rareté du profil 

Vous avez un profil rare qui ne se trouve pas sur le marché ? Vous faites partie de ces rares travailleurs indépendants qui connaissent un langage de programmation ? Vous n’êtes que très peu nombreux à vous être spécialisé dans une niche spécifique ? Dans ce cas, nous pouvons en tenir compte pour fixer votre TJM.

Si vous pouvez en tenir compte pour fixer votre TJM, il faudra néanmoins refaire une étude de marché. Effectivement, la rareté ne justifie pas un TJM démesuré. Renseignez-vous sur ce qui se pratique en la matière. Regardez si ce sont des compétences qui sont très recherchées avant de déterminer votre TJM. Essayez de savoir combien des entreprises ont été prêtes à payer pour fixer le tarif de vos prestations.

Attention néanmoins à ne pas tomber dans l’excès, surtout si les tâches peuvent s’avérer répétitives. Une entreprise peut accepter de payer le prix fort sur une mission épisodique, mais pas si elle doit être régulière.

En conclusion, fixer son TJM relève de très nombreux critères. Néanmoins c’est lui qui servira de base à la facturation pour un freelance indépendant. Il est donc indispensable de bien savoir le déterminer et le fixer. Néanmoins, il convient aussi de savoir comment l’adapter aux différentes missions. C’est essentiel pour continuer à trouver des entreprises clientes et des missions intéressantes.

Simulateurs proposés par Freelance-Stack.io

Freelance-Stack.io est LA plateforme dédiée aux indépendants, PME/TPE & Startups qui souhaitent profiter d'avantages exclusifs et :

  • ⏳ Gagner du temps grâce à des outils efficaces, rapides et adaptés à votre secteur et contexte d'entreprise (taille, besoins, problématiques spécifiques...)
  • 💰Profiter de codes promos & réductions exclusives auprès de partenaires reconnus (dont banque, assurance, mutuelle, comptabilité, logiciels...)
  • 🔎 Tester-avant d'acheter : essayer gratuitement ces outils en live/webinar
  • 👨‍👩‍👧‍👧 Mutualiser ses achats & services avec d'autres indépendants
Rejoindre Freelance-Stack.io
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram