⚡️ TJM Freelance : tout savoir 🧑🏽‍💻

👉 Définir le TJM freelance

Le TJM est le Taux Journalier Moyen ou le Tarif Journalier Moyen pratiqué par un freelance et appliqué à son client. Il dépend du nombre de jours travaillés pour accomplir la mission. 

Quelle est la différence entre un TJM, un forfait et un THM ? 

  • Le forfait peut être utile pour des prestations à la performance. La facturation est établie pour un résultat précis, quel que soit le temps passé à la réalisation de la mission. Il est alors important de bien estimer le temps que vous passerez sur la mission. Dans le cas où vous avez sous-estimé le temps de réalisation, vous serez perdant !
  • Le THM ou Taux Horaire Moyen est une facturation freelance plus rare mais utile. Vous pouvez fixer un THM pour des missions de courte durée (voire quelques heures par semaine). Pour calculer le THM, il suffit de diviser votre Taux Journalier Moyen par le nombre d’heures travaillées par jour. 

👉 Comment fixer son TJM ? 🤷🏽‍♂️

Plusieurs critères sont à prendre en considération lors de la fixation du TJM

Critère n°1 - Le secteur d’activité :

Le secteur d’activité peut avoir un impact important sur le TJM freelance car certains sont plus rémunérateurs que d’autres. Par exemple, le secteur de l’informatique est porteur d’activité. Les développeurs web, ou encore spécialistes SEO sont très bien rémunérés. 

 
Critère n°2 - L’expérience du freelance :

L’expérience est fondamentale : un client paie pour des freelances compétents. Un écart important de TJM est observé avec les freelances ne détenant pas la même expérience. 

Vous retrouverez généralement 3 classifications d’expérience sur les plateformes de freelancing :  

  • 0 à 2 ans
  • 3 à 7 ans 
  • 7 ans et plus

4 types de tarifs freelance découlent du nombre d’années d’expérience : 

  • Tarif junior : moins de 2 ans d’expérience
  • Tarif confirmé : entre 2 et 5 ans d’expérience
  • Tarif senior : entre 5 et 10 ans d’expérience
  • Tarif expert : plus de 10 ans d’expérience

Votre niveau d’expérience est ainsi un critère déterminant dans la fixation de votre TJM indépendant. Cependant, pensez également à vos expériences passées : une compétence acquise au sein d’un grand groupe peut vous démarquer. 

 

 

On remarque qu’une grande partie des freelances UX Designer peu expérimentés fixent un TJM entre 200€ et 250€.

 

 

On remarque qu’une grande partie des freelances UX Designer très expérimentés fixent un TJM entre 350€ et 400€. Ainsi, un écart de 100€ à 150€ se produit en fonction du niveau d’expérience, dans le même domaine d’activité. 

 
Critère n°3 - Le niveau de spécialisation du freelance :

Au-delà du niveau d’expérience, le niveau de spécialisation constitue un critère décisif dans la fixation de votre salaire freelance. 

Plus vous serez spécialisé, plus vous serez catégorisé sur un marché de niche et plus votre TJM pourra être au-dessus de la moyenne. 

⚠️ Attention à ne pas être trop spécialisé ! Votre potentielle clientèle pourrait alors être trop limitée. 

 
Critère n°4 - Le savoir-être du freelance :

Le savoir-être est très important car il reflète votre propre société. Avoir des références peut vous aider à mieux justifier un TJM plus élevé que la moyenne. 

Votre professionnalisme se reflète à travers vos recommandations, vos expériences passées, votre savoir-être. 

Osez demander des recommandations LinkedIn à vos anciens clients ou employeurs !

 
Critère n°5 - La durée de la mission freelance :

La durée de la mission a un réel impact sur la fixation de votre TJM freelance. 

Plus la mission est longue, plus vous baissez votre TJM. En effet, vous n’avez pas à démarcher de nouveaux clients et dépenser du temps dans la prospection. Ainsi, que ce soit dans le cadre d’une mission longue ou d’un temps plein en semaine, vous avez une meilleure visibilité.

 
Critère n°6 - Le choix de la ville :

Le prix de vos missions sera également déterminé par la ville où vous exercez votre activité. Un freelance travaillant sur Paris peut fixer son TJM freelance à la hausse par rapport à des freelances vivant en province. 

On observe une différence de 16% entre un développeur Frontend à Paris et à Bordeaux. Il est ainsi nécessaire d'effectuer un calcul coûts-bénéfices si vous hésitez entre deux villes. 

 
Critère n°7 : Le seuil de rentabilité :

Calculer son seuil de rentabilité est primordial pour fixer son salaire freelance. En trouvant cette valeur, le freelance peut avoir une idée du TJM qui permettra de couvrir l’ensemble de ses dépenses et générer du profit.  

 
Critère n°8 : Le freelance lui-même :

Les freelances débutant leur activité d’indépendant ont tendance à se baser sur les TJM des autres. Il est, certes, nécessaire de regarder les prix du marché mais fixer son tarif en fonction des autres n’est pas recommandé. 

Pourquoi ? 

Sur les plateformes freelances, vous remarquerez qu’à niveau égal, métier égal et spécialisations égales, le TJM peut très vite varier d’un freelance à un autre. La fixation du TJM passe par le freelance lui-même : ce qu’il veut gagner et ce qu’il peut gagner. 

De plus, trouver son TJM requiert de fixer un horizon financier. Cet objectif doit être mensuel et annuel. Alors, combien voulez-vous gagner? 

👉 Le calcul du TJM freelance : exemple concret 

Les critères énoncés précédemment incombent sur votre revenu freelance. 

Cependant, pour calculer votre salaire freelance, vous pouvez vous baser sur :

  1. Le nombre de jours de travail souhaité 
  2. Le nombre de jours de congés souhaité
  3. Le nombre de jours dédié à la prospection et à vos tâches administratives
  4. Les charges fixes mensuelles (dépendent du statut juridique freelance)
  5. Les frais professionnels
  6. Ce que vous souhaitez réellement gagner 

1. Le nombre de jours de travail souhaité :

Si vous souhaitez travailler 5 jours par semaine, il reste 260 jours de travail par an. 

2. Le nombre de jours de congés souhaité :

Si vous souhaitez prendre 3 semaines de congés par an et si vous projetez une semaine de maladie, il reste 230 jours de travail par an. 

3. Le nombre de jours dédié à la prospection et aux tâches administratives :

Si vous avez besoin de 5 jours par mois pour effectuer vos tâches annexes, il reste alors 170 jours de travail par an soit 14 jours de travail par mois. 

4. Les charges sociales et fiscales des indépendants en micro-entreprise : 

Les cotisations sociales sont calculées en fonction du revenu freelance 

  • 12,80% pour les activités de vente et fournitures de logement
  • 22% pour les prestations de services commerciales et artisanales
  • 22% pour les professions libérales (SSI)
  • 22,20% pour les professions libérales (CIPAV)

⚠️  À noter : pensez aux aides freelances pour bénéficier d’un dégrèvement sur vos cotisations sociales, notamment avec l’ACRE 

 

L’impôt sur le revenu avec abattement forfaitaire : Il est calculé en fonction de l’activité exercée 

L' abattement forfaitaire : 

  • 71% du CA pour les ventes de marchandises et la fourniture de logements
  • 50% du CA pour les prestations de services BIC
  • 34% du CA pour les activités libérales (BNC)  

Le % Taux d’imposition :

  • Tranche marginale d’imposition < 10 064 € : exonération
  • Tranche marginale d’imposition entre 10 065€ et 27 794€ : 14%
  • Tranche marginale d’imposition entre 27 795€ et 74 517€ : 30%
  • Tranche marginale d’imposition entre 74 518€ et 157 806€ : 41%
  • Tranche marginale d’imposition > 157 806 € : 45%

Option : Le versement libératoire est calculé en fonction du revenu freelance et ajouté greffé directement sur les cotisations sociales 

  • 1% pour les activités de vente et fournitures de logement
  • 1,7% pour les prestations de services commerciales
  • 2,2% pour les prestations de services non-commerciales 

 

La contribution à la formation professionnelle est calculée en fonction du revenu indépendant 

  • 0,10% pour les activités de vente et fournitures de logement
  • 0,30% pour les prestations de services commerciales et artisanales
  • 0,10% pour les professions libérales (SSI)
  • 0,20% pour les professions libérales (CIPAV)

 

Les taxes pour frais de chambres consulaires est calculée en fonction du chiffre d’affaires freelance 

  • 0,015% pour la vente de marchandises, restaurant, hébergement
  • 0,044% pour les prestations de services
  • 0,48% pour les prestations de services artisanales
  • 0,22% pour l’achat-revente pour un artisan
  • 0,007% pour les artisans en double immatriculation CCI/ CMA 

 

La CFE est calculée en fonction du chiffre d’affaires freelance, de la surface déclarée en mètres carrés du siège social de l’entreprise et de la commune de résidence 

  • Cotisation CFE 2022 pour un chiffre d’affaires < 5000€ : exonération
  • Cotisation CFE 2022 pour un chiffre d’affaires < 10 000€ : entre 224€ et 534€
  • Cotisation CFE 2022 pour un chiffre d’affaires entre 10 001€ et 32 600€ : entre 224€ et 1 067€
  • Cotisation CFE 2022 pour un chiffre d’affaires entre 32 601€ et 100 000€ : entre 224€ et 2 242€
  • Cotisation CFE 2022 pour un chiffre d’affaires entre 100 001€ et 250 000€ : entre 224€ et 3 738€
  • Cotisation CFE 2022 pour un chiffre d’affaires entre 100 001€ et 250 000€ : entre 224€ et 5 339€
  • Cotisation CFE 2022 pour un chiffre d’affaires > 500 001€ : entre 224€ et 6 942€

⚠️ À savoir : vous êtes redevable de la CFE même si vous êtes installé dans un flex-office ou dans un espace coworking !

 

5. Les frais professionnels freelance :

Aucune déduction des frais professionnels n’est possible si vous êtes soumis au régime fiscal de la micro-entreprise. 

Les frais professionnels engagés dans le cadre de votre activité sont : 

  • Frais de nourriture
  • Frais de transport
  • Frais internet/ téléphone
  • Frais de location de bureaux
  • Frais de formation…

On estimera ces frais à 1 200€/ mois. 

6. Ce que vous souhaitez réellement gagner :

Si vous souhaitez gagner 4 000€/ mois en exerçant une activité de prestations de services commerciales et avec l’option du versement libératoire. 

 

✅ Comment fixer son TJM ? 

Les éléments à prendre en considération pour fixer votre TJM : 

  • Les cotisations sociales : 22%
  • Le versement libératoire : 1,7%
  • La contribution à la formation professionnelle (CFP) : 0,3%
  • Les taxes pour frais de chambres consulaires : 0,044%
  • La CFE : 300€
  • Les frais professionnels : 1 200€
  • Le nombre de jours travaillés : 170 jours/ an soit 14 jours/mois

✅ Calcul détaillé : 

[Ce que vous souhaitez gagner * ( les cotisations sociales + le versement libératoire) * la CFP * les taxes pour frais de chambres consulaires] + CFE + frais professionnels + nombre de jours réellement travaillés 

↔ (4000 * 1,237% * 1,003 * 1,00044) + 300€ + 1 200€ = 6 465€

► Taux Journalier Moyen = 6 465/ 14 = 460€ HT par jour

👉 Comment négocier son TJM ?

La fixation de votre rémunération freelance établie, il faut désormais pouvoir justifier ce prix auprès de votre clientèle. Dans cette partie, nous vous donnerons les meilleurs conseils freelance pour négocier votre TJM facilement et efficacement ! 

Démarquez-vous :

Montrez au monde que vous êtes un expert ! Vous devez vous mettre en avant et présenter ce que vous pouvez proposer à vos clients. 

Comment se démarquer en tant que freelance ? 

- Vous êtes spécialisé dans un marché de niche ? Mettez cette spécialisation en valeur en proposant du contenu de qualité sur votre blog, sur votre site internet ou sur votre page LinkedIn. 

- Vous avez des histoires à raconter liées à votre activité ? Adoptez le story-telling et captez l’attention de vos prospects à travers une communication narrative.

- Vous n’avez rien pour vous démarquer ? Assistez à des formations, élargissez votre réseau en participant à des évènements freelance, récoltez des recommandations, bâtissez une identité à l’aide d’un logo ou d’un slogan…

Exemple :

Inès Sivignon a su se démarquer via LinkedIn. Elle publie du contenu innovant en promouvant des masterclass comme vous pouvez le voir dans le post ci-dessous. 

🔎 Vous cherchez des missions en tant que freelance ?
Nous vous proposerons des missions intéressantes, en remote avec un bon TJM
 Inscrivez-vous
Mettez en place une stratégie de prix :

Pour toute négociation, il est primordial d’établir une stratégie : 

  1. un TJM plancher dont le TJM pratiqué ne devra jamais être en deçà 
  2. un TJM cible qui constitue votre objectif après négociation 
  3. un TJM affiché qui est 10 à 15% plus élevé que votre TJM cible   

Exemple concret : 

  • TJM plancher : Je ne souhaite pas un TJM en dessous de 300€ 
  • TJM cible : Je souhaiterais un TJM à 325€ par jour après négociation
  • TJM affiché : Je proposerais un TJM à 360€ puis je m’autoriserais à le baisser durant la négociation
Distinguez vos clients :
  • Si une grande entreprise souhaite vous recruter, elle se référera sûrement à une grille tarifaire. N’hésitez pas à contacter les freelances précédemment recrutés afin d’avoir une idée du TJM que vous aurez à négocier.
  • Si une TPE/PME souhaite vous recruter, la négociation du TJM et des modalités est généralement plus libre, ces entreprises négocient rarement un TJM affiché.
  • Si un client particulier souhaite vous recruter, la TVA doit être intégrée au TJM. 

⚠️ À noter : Prenez en compte que le budget des TPE et PME peut être moins important que celui des grandes entreprises.

 Urgence de la mission :

Il peut arriver qu’un client souhaite que le projet soit terminé très rapidement ou au contraire, un laps de temps assez important est proposé au freelance. 

Ainsi, selon l’urgence, le TJM en pâtit : 

  • Le projet doit être fini dans les plus brefs délais : le client n’aura pas le temps de négocier le tarif, vous aurez les cartes en mains pour fixer un TJM qui se rapproche de vos attentes 
  • Le projet n’est pas urgent : le client aura le temps d’analyser le TJM que vous proposez ainsi que son adéquation avec les prix du marché par exemple. Une négociation est plus susceptible d’avoir lieu dans ce cas. 
La plus-value :

En tant qu’indépendant, vous pouvez estimer la plus-value que vous apportez au client et ainsi négocier votre TJM en fonction. La rédaction d’un article peut générer des leads, le développement d’un site internet peut augmenter la visibilité, une stratégie de growth marketing peut accroître le trafic sur un site internet… Et tout ce travail freelance a une valeur qu’il est nécessaire de mesurer !

La renégociation en cours de mission :

Vous êtes freelance, en cours de mission et vous souhaitez revaloriser votre TJM. 

Il est important de respecter certaines règles : 

  • Choisir le bon moment : l’augmentation du TJM doit découler d’un point clef tel qu’une revue annuelle, un bilan trimestriel…
  • Savoir justifier cette augmentation : une nouvelle compétence acquise, une meilleure productivité et autonomie, une formation effectuée…
  • Savoir à qui s’adresser : est-ce que votre interlocuteur est celui qui prend les décisions ? 
  • Savoir faire des compromis : cela évitera de perdre totalement le projet ou de ne pas réussir à négocier l’augmentation souhaitée

Ainsi, ne vous précipitez pas, soyez crédible et évitez de trop vous imposer. 

Initiative proposée par Freelance-Stack.io

⚡️ La plateforme des freelances, consultants et indépendants :
+400 codes promos sur les meilleurs outils digitaux.

En savoir plus sur Freelance-Stack.io
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram