⚡️Combien facturer en freelance ? 🧑🏽‍💻

👉 Les critères pour facturer en freelance

1- Les caractéristiques de la mission freelance :

Quelle est la durée du projet ?

La sécurité se paie ! Plus un projet est long, plus votre mission l’est et moins vous perdez de temps à prospecter. De plus, vous avez une meilleure visibilité sur les semaines/ mois à venir ce qui n’est pas négligeable. 

Quel est le délai à respecter ?

Si le projet est urgent, n’hésitez pas à fixer votre TJM freelance à la hausse. Pour ce type de mission, vous devez être rapide et gérer le stress tout en fournissant un travail de qualité. Les conditions de travail ne sont pas optimales. Un travail en urgence est généralement facturé 2 à 3 fois plus cher puisque vous pouvez être amené à travailler durant les week-ends et en soirée. 

Quelle est l’envergure du projet ? 

Vous devez connaître toutes les informations nécessaires à la réalisation du projet. Certaines missions nécessitent l’utilisation d’outils SaaS gratuits ou payants. Si ceux que vous devez utiliser sont payants, pensez à les répercuter sur votre Taux Journalier Moyen.

Quelle est la valeur offerte au client ?

Demandez-vous la valeur ajoutée que vous apportez à votre client à travers le travail que vous fournissez. Est-ce que votre client atteindra ses objectifs grâce à vos compétences ? Quel sera l’avantage que vous offrirez à votre client ?

Exemple : Votre client souhaite que vous lui développiez un site internet. Ce site internet lui permettra de diffuser son image freelance et de générer des leads. Sa visibilité sera alors plus importante ce qui permettra d’obtenir plus de clients et donc de générer un chiffre d’affaires plus important. Tout cela… Grâce à vous.

 
2-Votre profil professionnel freelance : 

Quelle position détenez-vous par rapport à vos concurrents freelance ?

Les  éléments suivants peuvent vous distinguer :

  • Votre expérience
  • Vos compétences et la rareté de ces dernières
  • Vos qualifications et certifications

Pour une mission donnée, vous pouvez fixer votre tarif à la hausse si un élément vous différencie des autres.

Exemple : Vous avez 20 ans d’expérience dans la rédaction de revues scientifiques et la mission proposée correspond à cette spécificité professionnelle. Vous pouvez tout à fait justifier une hausse de tarif et l’expliquer à votre client.

 
3- Votre profil personnel en tant qu'indépendant :

Vos besoins financiers personnels

Vous devez vous demander combien il est nécessaire que vous gagniez pour soutenir votre style de vie actuel et répondre à vos besoins personnels. Si vous avez travaillé à temps plein avant de vous lancer en freelance, référez-vous au salaire que vous touchiez. Ajustez ce salaire si vous ne touchez pas assez pour répondre à vos besoins le cas échéant.

Combien d’heures êtes-vous prêt à travailler par semaine ?

Certains freelances n’ont pas de contraintes externes à leur travail et décident de ne pas compter leurs heures. C’est un choix de vie et vous devez vous demander ce qu’il en est pour vous. Avant de fixer votre Tarif Journalier Moyen, il est nécessaire que vous sachiez si vous souhaitez travailler 35h par semaine ou plus. Cela sera déterminant dans la fixation de vos prix freelance. 

 
4- Le marché :

La taille du marché

Il est important de connaître les caractéristiques du marché dans lequel vous souhaitez mettre les pieds. Vous devez analyser l’offre et la demande, les compétences recherchées, les marchés de niche qui existent, ceux qui pourraient émerger…

⚠️ À savoir : Pensez à vous spécialiser pour viser un marché de niche et répondre à la demande cible.

Le secteur d’activité choisi par le freelance 

Choisissez un secteur d’activité adapté à vos compétences et à votre expérience professionnelle passée. Selon le secteur d’activité, la concurrence peut être rude. Les compétences que vous avez peuvent alors vous permettre de vous spécialiser et donc de vous différencier des autres indépendants.

 
5- Charges et frais en freelance :

Charges sociales et fiscales du freelance 

Elles dépendent de votre revenu et de votre statut juridique. En tant que micro-entrepreneur, vous ne payez des charges que sur le chiffre d’affaires réalisé. Pour les autres statuts juridiques, les charges sont plus lourdes et les calculs plus complexes. 

Frais de fonctionnement et frais annexes de l'indépendant 

Le travail indépendant est étroitement lié à des frais financiers que vous devez prendre en compte.

Exemple :

  • Location de bureaux ou d’un espace à un coworking
  • Assurances complémentaires
  • Frais mobiles et internet
  • Frais liés à des outils SaaS
  • Frais de transport
  • Frais de publicité

⚠️ À savoir : N’hésitez pas à faire appel à un expert-comptable pour indépendant afin de vous aider dans la gestion de votre activité !

👉 La facturation freelance : TJM, forfait ou THM ?

  • Le TJM freelance est le Taux Journalier Moyen ou le Tarif Journalier Moyen pratiqué par un freelance et appliqué à son client. Il dépend du nombre de jours travaillés pour accomplir la mission. 
  • Le forfait peut être utile pour des prestations à la performance. La facturation est établie pour un résultat précis, quel que soit le temps passé à la réalisation de la mission. Estimer correctement le temps que vous passerez sur la mission. Dans le cas où vous avez sous-estimé le temps de réalisation, vous serez perdant !
  • Le THM ou Taux Horaire Moyen est une facturation freelance plus rare mais utile. Vous pouvez fixer un THM pour des missions de très courte durée (quelques heures par semaine). Pour calculer le THM, il suffit de diviser votre Taux Journalier Moyen (TJM) par le nombre d’heures travaillées par jour. 
  • La facturation au résultat est risquée pour le freelance mais efficace, la facturation au résultat repose sur le résultat de votre travail. Préférez mettre en place une part fixe pour vous assurez une rémunération minimum. 

Simulez votre revenu à l’aide du simulateur de revenus freelance !

👉 Freelance : quand facturer ?

Après avoir établi une grille tarifaire freelance, un client fait son apparition. Qui dit client, dit facture !  

  • Dès la prestation réalisée, il est nécessaire d’effectuer la facturation sans délai. 

Si vous venez de réaliser une mission longue, vous pouvez émettre plusieurs factures correspondant à chaque palier. Il est également judicieux de procéder ainsi dans le cadre d’un acompte. 

  • Dans le cas d’un produit, la facture doit être émise dès la date de la vente. 

⚠️ À savoir : Le délai à respecter pour faire parvenir la facture au client est de 15 jours après la date de livraison. Cependant, il est judicieux de facturer au plus vite pour éviter de vous encombrer. 

👉 Les mentions obligatoires en facturation freelance

Vous êtes freelance et vous facturez vos prestations au nom de votre entreprise.Les factures émises seront des pièces comptables obligatoires et des justificatifs de transaction.

Quel que soit votre statut juridique freelance, plusieurs mentions sont obligatoires : 

  • Date et numéro : La facture doit être datée et numérotée
  • Coordonnées : Vos coordonnées ainsi que celles de votre client doivent apparaître  
  • Informations sur la société : La forme juridique, nom, numéro SIREN et numéro de TVA intra communautaire doivent être indiqués
  • Règlement : Modalités et conditions de règlement
  • Produit / Prestation : Désignation, le volume et la date de réalisation de la prestation/ du produit   
  • Numéro RCS
 
1) Date de la facture 

Votre facture doit être datée au jour de l’envoi

 
2) Numéro de facture 

Le numéro de facture doit toujours apparaître et être uniqueLes factures sont numérotées par ordre chronologique. 

  • Vous pouvez soit opter pour la numérotation séquentielle simple : 1, 2, 3, 4, 5…
  • Soit pour la numérotation séquentielle préfixée où vous pourrez classifier vos factures par année : 2022-001, 2022-002, 2022-03…

⚠️ Attention : 

  • En cas d’erreur, vous devrez établir un avoir; la suppression et la modification étant interdites. 
  • En cas d’erreur, vous pouvez émettre une facture négative si vous devez rembourser un client. Cela vous évitera d’établir un avoir. 
  • En cas de trou entre 2 factures, l’administration fiscale peut suspecter qu’une facture ait été dissimulée ou qu’une erreur ait été commise. 
 
3) Identité de l’indépendant 
  • Votre nom ainsi que votre prénom doivent figurer sur chaque facture. Libre à vous d’indiquer un numéro de téléphone et une adresse e-mail
  • Concernant votre entreprise, son numéro SIREN ainsi que l’adresse postale du siège en mentionnant le RCS auquel vous êtes immatriculé
 
4) Identité du client

Mentionnez l’identité ou la raison sociale de votre client tout en indiquant son adresse postale. 

 
5) Désignation du produit/ de la prestation de service 
  • Pour les désignations de produit, les caractéristiques du produit doivent permettre d’apporter une transparence sur les prix pratiqués. 
  • Pour ce qui est des prestations de service, si l’entreprise utilise des produits ou des matériaux accessoires à la réalisation du service, il n’est pas nécessaire de le détailler. 
🔎 Vous cherchez des missions en tant que freelance ?
Nous vous proposerons des missions intéressantes, en remote avec un bon TJM
 Inscrivez-vous
6) Les modalités et conditions de règlement :

Date de paiement 

Il est obligatoire de préciser une date de paiement respectant les délais ci-dessous. 

Selon le Code du Commerce, plusieurs délais de paiement sont possibles : 

  • Délai de 30 jours : Un délai de 30 jours à compter de l’achèvement de la prestation de service 
  • Délai inférieur ou égal à 60 jours : Ce délai est convenu entre le client et le freelance à compter de la date de facturation 
  • Délai dérogatoire de 45 jours : Délai dérogatoire de 45 jours à compter de la fin du mois, au cours duquel la facturation a eu lieu 
  • Paiement comptant : Vous pouvez réduire le délai de paiement grâce paiement comptant

Taux de pénalités

De plus, vous devez mentionner le taux de pénalités en principe égal au taux directeur de la BCE, majoré de 10 points. Si un taux a été convenu entre les deux parties, il ne peut pas être inférieur à trois de l'intérêt légal fixé par semestre. 

En cas de fixation d’un taux annuel, le calcul des pénalités est le suivant : 

Montant des pénalités = (montant TTC * taux) * (nombre de jours / 365) 

Les modalités d’escompte

Elles doivent être obligatoirement mentionnées sur la facture. Dans le cas où il n’y a pas d’escompte pour paiement anticipé, il suffit de mentionner “pas d’escompte en cas de paiement anticipé” ou “escompte néant”. 

⚠️ À savoir : aucun taux minimum n’est à respecter. 

Réductions commerciales

Les réductions commerciales (rabais, remise, ristourne) sont à distinguer des réductions financières (escomptes). 

  • Rabais : baisse de prix suite à une non-conformité ou un à un manque de qualité 
  • Remise : baisse de prix occasionnelle telle que les promotions 
  • Ristourne : abattement périodique accordé par le fournisseur à son client. Cette réduction peut s’appliquer selon la fréquence de ses commandes, sa fidélité… 

 La facture doit mentionner toutes réductions commerciales ou financières. 

 
7) Obligations relatives à la TVA :
  • Franchise de la TVA 

La franchise de la TVA est un dispositif dispensant les assujettis à la TVA de la déclaration et du paiement de la TVA. Si vous êtes assujetti à la TVA, vous pouvez bénéficier de cette franchise. La mention “TVA non applicable, article 293 B du CGI” doit apparaître sur la facture sans mentionner de taux ou montant de TVA. 

Les montants suivants ne doivent pas être dépassés : 

- 82 800€ pour les livraisons de biens, des ventes à consommer sur place ou prestations d’hébergement

- 33 200€ pour toutes les autres prestations

  • Exonération de TVA

- En cas d’exonération de TVA, vous devez mentionner la référence à l'article du Code Général des Impôts ou de la directive 2006/112/CE. 

- Lorsque le montant HT n’excède pas 150€, une dispense peut être appliquée.

⚠️ Attention ! Vous pouvez être exonéré seulement si cela ne concerne pas des livraisons intracommunautaires, des ventes à distance, ou des opérations soumises à une auto-liquidation dans un autre Etat membre. 

  • Régime de la marge et régime d’auto-liquidation

- Régime de la marge : la mention varie en fonction du régime applicable 

- Régime d’auto-liquidation : si le client est redevable de la TVA, vous devez mentionner “Auto-liquidation”

  • N° d'identification à la TVA 

Le numéro d’identification à la TVA que vous possédez en tant qu’entreprise française assujettie à la TVA doit figurer sur vos factures. Cette obligation est valable sauf lorsque le montant est inférieur ou égal à 150€ HT.

 
8) Autres mentions relatives aux transactions :
  • Nom et description précise de la prestation/ du service
  • Le volume (quantité) vendu : unités, volume horaire…
  • Le prix unitaire HT (Taux Horaire Moyen, Taux Journalier Moyen…) 
  • Montant HT de la prestation/ du service (quantité * prix unitaire)
  • Montant total HT 
  • Montant TTC 

👉 Facture freelance non-conforme : les sanctions

En cas de manquement à une obligation sur la conformité d’une facture, vous risquez des sanctions. 

La sanction financière est de 15€ par mention inexacte ou absente et ce, pour chaque facture. Ainsi, si l’erreur est présente sur toutes vos factures émises depuis 6 mois, vous paierez 15€ * le nombre de factures. 

En cas de défaut de facturation

  • 50% des sommes non facturées doivent être payées
  • 5% des sommes non facturées doivent être payées si la correction a lieu dans les 30 jours après notification. 

⚠️  À savoir : En cas d’oubli de mention de la TVA, la déduction ne sera pas possible et en cas de facture manquante, vous pouvez demander un duplicata à votre prestataire. 

👉 Les e-factures ou factures électroniques

Facture électronique freelance - définition :

Selon l’ordonnance du 15 septembre 2021, “la facture électronique est une facture émise par l’émetteur, transmise et reçue par le destinataire est archivée par les deux parties sous forme dématérialisée”. 

La facture ne doit pas avoir été modifiée depuis son émission. De ce fait, il est nécessaire que les e-factures soient sécurisées via des fichiers pdf A3 et une signature électronique. 

La réforme des factures :

Les assujettis à la TVA qui émettent des factures à destination d’autres professionnels assujettis à la TVA devront opter pour les factures électroniques à partir de 2024 pour les très grandes entreprises, 2025 pour les PME et 2026 pour les TPE.

En tant que freelance, il n’est pas impossible que les entreprises vous demandent de recourir à l’émission de e-factures dès l’entrée en vigueur de cette réforme. Elles auront, en effet, un intérêt à dématérialiser au maximum leurs factures pour répondre à leurs obligations.

Initiative proposée par Freelance-Stack.io

⚡️ La plateforme des freelances, consultants et indépendants :
+400 codes promos sur les meilleurs outils digitaux.

En savoir plus sur Freelance-Stack.io
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram