Les soft skills à maitriser pour un indépendant

10 mai 2020

Quand on est travailleur indépendant, on est en premier plan face au client. De fait, être son propre patron nécessite de développer des soft skills. C’est-à-dire développer des compétences comportementales. En effet, il ne suffit d’avoir des compétences professionnelles pour mener à bien une mission ou se développer. Trouver des clients, mener des négociations commerciales, être un bon communicant, les soft skills, sont capitales. De ces soft skills vont dépendre l’obtention de missions et des nouveaux clients. Alors quelles sont les soft skills à maîtriser pour un indépendant ?

Les softs skills, qu’est-ce que c’est ?

Les soft skills à maitriser pour un indépendant sont à différencier de ses hard skills. Dans le premier cas, on parle des capacités comportementales. Dans le second cas, on ne parle que des capacités techniques, professionnelles. Les soft skills pour un freelance ou un auto-entrepreneur vont porter sur des:

  • Traits de caractère
  • Aptitudes innées à développer un travail seul
  • compétences naturelles
  • Attitudes émotionnelles

Comme pour un entretien en salariat, pour décrocher des missions un freelance doit avoir des soft skills. Décrocher des missions repose sur des compétences techniques, mais aussi émotionnelles. Si les soft skills sont nombreuses, les soft skills à maîtriser pour un indépendant sont axées sur l’empathie et la communication.

De nos jours, les entreprises clientes recherchent des travailleurs indépendants compétents et fiables. Les compétences influeront sur le travail réalisé et sa qualité. Les soft skills influeront sur la qualité de la relation commerciale. Les deux sont importantes pour mener à bien vos missions et développer un réseau professionnel.

Être un bon communiquant : une soft skill indispensable

À l’heure du digital, la transformation des entreprises est de plus en plus rapide. Non seulement il faut être réactif, mais en plus il faut être un bon communiquant. Cela fait même partie des soft skills à maîtriser pour un indépendant. Pour être un bon communiquant, un consultant freelance doit se montrer empathique.

Travailler depuis chez soi, peut priver un indépendant du lien social. Alors, à moins de travailler depuis un espace de co-working ou en portage salarial il faudra être un bon communiquant. Cette faculté à tisser des relations fait partie des soft skills à maîtriser pour un indépendant.

En effet, si l’indépendant travaille de façon autonome, il co-opère avec l’entreprise cliente. De fait, il est son premier interlocuteur et doit constamment communiquer avec lui. Être un bon communiquant est un excellent moyen de recueillir les besoins du client.

Soigner les écrits

Même si vous êtes dessinateur freelance, ou graphiste, il faut néanmoins communiquer avec vos clients. De fait, vous devez soigner tous les documents que vous échangez avec vos clients. Propositions, devis, mails, l’une des soft skills à maitriser pour un indépendant est l’orthographe. Tout comme la grammaire et la syntaxe.

En effet, les écrits sont un peu votre miroir. De plus avec la multiplication des correcteurs orthographiques, les fautes sont moins acceptables. Par ailleurs, il est essentiel de veiller au ton, même si vous devez refuser une mission. Un e-mail trop court avec un ton un peu sec vous cataloguera comme un mauvais communiquant. Adopter toujours un ton convivial pour vos démarches administratives, vous fera garder des clients.

Enfin, n’omettez jamais de faire une réponse à un mail. L’une des peurs d’une entreprise cliente quand on travaille à distance, c’est que l’on soit injoignable. Vous devez répondre vite pour sembler crédible.

Savoir écouter

Savoir écouter est sans nul doute, l’une des soft skills à maitriser pour un indépendant des plus importantes. Il faut savoir être clair dans votre discours, mais aussi savoir entendre. Et dans ce cas pas besoin de faire une comparaison des statuts juridiques pour savoir que c’est commun à tous. On gagne la confiance de ses clients que si on montre de l’empathie.

Un client est inquiet quant à la livraison de son projet ? Formulez des objections face à ses craintes et rassurez-le. Un client s’avère un peu trop gourmand pendant une négociation ? Trouver une contrepartie et faites un compromis.

La résolution des problèmes passe par l’écoute 

Vous travaillez de façon indépendante et votre mission prend du retard ou se passe mal ? De ce fait votre client vous demande des comptes ? Savoir écouter est une soft skill à maîtriser pour un indépendant pour sauver la mission. En effet, ne niez pas les faits, recueillez toutes les doléances du client. Une fois passé son emportement, dites que vous comprenez, qu’il a raison. Puis par la suite, proposez-lui des alternatives, voire de reprendre la mission. Allez toujours dans son sens, jusqu’à ce que vous atteigniez le maximum du compromis.

Dans certaines situations, notamment en cas de conflit, écouter permet de désamorcer la bombe. Se montrer empathique, dire à son client qu’on comprend peut sauver une situation et un contrat. C’est même l’une des règles dans l’art de la négociation : savoir écouter.

Se montrer transparent : une soft skill qui vaut de l'or

L’une des soft skills à maitriser pour un indépendant est de savoir être transparent. Le travailleur indépendant doit constamment s'adapter. Il doit faire preuve de réactivité, de flexibilité. Quand surgit un problème, il doit y faire face. Il est donc indispensable qu’il se montre transparent envers son client pour garder sa confiance.

Quand on parle de transparence dans un premier temps, on parle de sincérité et d’accessibilité. Vous devez pouvoir répondre avec franchise à votre client. Si vous devez faire preuve de flexibilité, vous devez aussi montrer vos positions. Vous devez pouvoir aborder les aspects professionnels de la mission. Mais aussi, ceux relatifs à l’organisation. Aspects financiers, retards, congés, facturation.

Se montrer transparent c’est aussi garder toujours la même ligne de conduite. Bien sûr être ponctuel, tenir votre entreprise client informée des avancées de sa mission. Sur les longs projets, prévoyez des points réguliers comme cela se passe dans les réunions de chantier. En cas de retard ou d’imprévu, prévenez immédiatement votre client. Il comprendra et qui plus est, il n’aura pas l’impression que vous jouez la montre. La première des qualités recherchées chez un entrepreneur individuel c’est sa fiabilité

Informer de l’augmentation du TJM

Il arrive un moment où il n’est plus possible de continuer avec le même TJM. Même si vous avez utilisé un simulateur de revenu, quelque temps après il ne correspond plus. C’est donc le moment d’informer votre client de la hausse de vos tarifs.

Soyez transparent avec vos anciens clients et expliquez l’augmentation. Vous pouvez justifier l’augmentation du TJM par une formation. De même, si vous avez approfondi votre expertise ou devez réaliser une mission urgente. Si vous travaillez depuis longue date avec votre client, il appréciera votre transparence.

La transparence est l’une des soft skills à maîtriser pour un indépendant. En effet, c’est un fondement pour créer de nouvelles relations commerciales. Le bouche à oreille fonctionne beaucoup quand on est consultant freelance. Il faut donc avoir un comportement commercial irréprochable.

Avoir une bonne gestion du temps

Parmi les softs skills à maîtriser pour un indépendant, la gestion du temps est essentielle. En effet, travailler à son compte nécessite de tout faire. Il faut gérer les missions commandées par l’entreprise cliente, mais aussi gérer la société. S’il est possible d’utiliser de bons outils, savoir s’organiser est aussi capital.

Si l’on est consultant, il faudra maîtriser le temps facturé. Si un freelance veut être productif, il conviendra d’avoir une bonne rentabilité. N’oublions pas que l’auto-entrepreneur ou le freelance facture au TJM, le taux journalier moyen. Certains utiliseront des simulateurs pour le déterminer, d’autres feront une estimation manuelle de leur TJM. Mais pour tous, il ne faudra pas s’éparpiller pour arriver à se dégager un bon salaire net.

L’autonomie : une soft skill essentielle pour une bonne gestion du temps

Bien savoir gérer son temps, être autonome fait partie des soft skills à maîtriser pour un indépendant. Programmer ses tâches quand on est développeur, finir ses projets quand on est dessinateur. Être son propre patron implique de savoir aller rapidement à l’essentiel.

Par ailleurs, si l’on n’utilise pas de gestionnaire de tâche, il faut aller à l’essentiel. Enchaîner les missions, trouver de nouveaux clients demande des soft skills d’organisation. Savoir jongler d’un client à l’autre, optimiser son temps pour chacun demande de l’agilité. 

En conclusion, lorsqu’une entreprise cliente fait appel à un travailleur indépendant autant pour ses soft skills que pour son savoir faire. Décrocher des missions régulièrement n’est possible que grâce aux soft skills du professionnel indépendant. Car n’oublions pas que le freelance forge aussi sa réputation grâce à son expertise.Les softs skills à maîtriser pour un indépendant sont donc aussi importantes que le reste.

Simulateurs proposés par Freelance-Stack.io

Freelance-Stack.io est LA plateforme dédiée aux indépendants, PME/TPE & Startups qui souhaitent profiter d'avantages exclusifs et :

  • ⏳ Gagner du temps grâce à des outils efficaces, rapides et adaptés à votre secteur et contexte d'entreprise (taille, besoins, problématiques spécifiques...)
  • 💰Profiter de codes promos & réductions exclusives auprès de partenaires reconnus (dont banque, assurance, mutuelle, comptabilité, logiciels...)
  • 🔎 Tester-avant d'acheter : essayer gratuitement ces outils en live/webinar
  • 👨‍👩‍👧‍👧 Mutualiser ses achats & services avec d'autres indépendants
Rejoindre Freelance-Stack.io
id efficitur. elementum dolor sed venenatis, facilisis libero. elit. id, at accumsan linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram